L'anorexie mentale

Une personne qui souffre d’anorexie refuse d’avoir un poids santé minimal et adopte une attitude de déni face la gravité de la maigreur actuelle.  Elle est également terrorisée à l’idée de grossir et qui entraîne une sensation de mal-être et de la culpabilité. Ces idées entraînent plusieurs comportements dangereux : par exemple les restrictions, le jeune, les vomissements provoqués, l’abus de laxatifs et l’entraînement excessif.

L’estime de soi est excessivement influencée par le poids ou par la forme corporelle. Il y a deux types d’anorexie, le type restrictif et le type purgatif. Le premier ne connaît pas d’épisode récurrent de perte de contrôle sur l’alimentation, ni de comportements compensatoires. Tandis que la personne du type purgatif vit plutôt ce trouble avec un « Sentiment » de perte de contrôle sur l’alimentation. Ce qui entraîne des comportements compensatoires. Les comportements compensatoires sont les suivants : vomissements provoqués, jeûne, exercice physique excessif et emploi abusif de laxatifs, de diurétiques et de lavements. Chaque personne peut adopter, selon ses principes, un ou plusieurs de ces comportements.

Partager via un média social